Le bogolan,
quand la synergie du végétal et du minéral devient source de couleurs

Avant de rejoindre le projet Afrika Tiss, Nazaire BADO s’adonnait exclusivement à la maîtrise de son art, le Bogolan. Tout en continuant à superviser nos activités au Burkina Faso, il prend le temps de réaliser une création à l’effigie d’Afrika Tiss, occasion pour lui de nous révéler les secrets de son métier.


Afrika Tiss_Burkina Faso_Blog_Bogolan_tableau, Nzaire Bado, artiste, argile, ngalama


Origines :

Le Bogolan est une technique d’impression textile originaire du Mali et pratiquée sur des cotonnades entièrement artisanales. Le coton blanc, de culture locale, est filé par les femmes au fuseau, dans les villages, puis tissé par les hommes sur des métiers rudimentaires permettant d’obtenir des bandes de 10-15cm. 7 à 10 bandes doivent être cousues ensemble – toujours à la main – pour confectionner un pagne en bogolan.


Afrika Tiss_Burkina Faso_Blog_Bogolan_techniques, impression textile, femmes


Interaction du tanin et du fer :

L’étoffe est préalablement immergée dans une décoction de feuilles (le ngalama) contenant une forte concentration de tanins et présentant des vertus médicinales. Ce trempage permet d’obtenir des premières nuances d’ocres et de bruns.


Préparation de feuilles de ngalama

Préparation de feuilles de ngalama


Trempage dans la décoction de feuilles concentrées en tanin

Trempage dans la décoction de feuilles concentrées en tanin

 

Le contour des motifs est ensuite dessiné à main levée, à l’aide d’un pinceau ou d’une brosse à dents, avec de l’argile ferrugineuse ramassée dans le lit des marigots.


Révélation d'un jaune ocre après trempage dans le ngalama

Révélation d’un jaune ocre après trempage dans le ngalama


L’interaction entre le tanin acide de la décoction et l’oxyde de fer contenu par la terre révèle un noir qui sera d’autant plus soutenu que les opérations de trempage et séchage seront répétées.


Application d'une pâte épaisse d'argile ferrugineuse

Application d’une pâte épaisse d’argile ferrugineuse


Croyances et traditions: 

Selon les croyances locales, la boue ferrugineuse proviendrait des mares sacrées dans lesquelles résident les âmes des ancêtres. Elle recèlerait donc des forces vitales qui protègent son porteur en cas de perte de sang. Le bogolan a donc longtemps été l’habit de prédilection des chasseurs et des femmes lors des accouchements ou des cérémonies d’excision.  Traditionnellement, il s’agit également d’une technique d’expression puisque chaque motif révèle une symbolique, une signification ayant pour fonction la transmission de connaissances ou de valeurs culturelles.

Alors que cette création inédite entremêlant procédés traditionnels et graphismes contemporains protège Afrika Tiss de toutes les embuches qui pourraient entraver son cheminement !



Bogolan à l'effigie d'Afrika Tiss

Bogolan à l’effigie d’Afrika Tiss