DÉCOUVREZ LES MYSTÈRES DES MASQUES DU BURKINA FASO

   On poursuit notre série à la découverte des savoir-faire d’Afrique de l’Ouest en vous initiant aux traditions et secrets de fabrication des masques du Burkina Faso. Ces mystères nous sont révélés par le sculpteur sur bois, Ignace Tougma rencontré au Village Artisanal de Ouagadougou.

sculpture bronze
       Les masques du Burkina Faso, art ou tradition ?

   Au préalable, il y a lieu de faire une distinction entre les masques véritablement traditionnels et les masques considérés plutôt comme des objets décoratifs.

    Les masques traditionnels sont utilisés pour les cérémonies et les rites des ethnies burkinabé. Ils sont fabriqués par la caste des forgerons, les gardiens de la coutume, avec une technique gardée secrète de génération en génération. Réceptacle d’une puissance invisible, les masques sont sacrés, craints et respectés par tous.

    Les masques artistiques n’ont pas la même signification aux yeux des populations locales. Produits dans un but commercial, ils ne répondent pas aux mêmes critères de fabrication et sont dénués de pouvoirs mystiques.

    Dans cette article, nous vous détaillerons la fabrication des masques artistiques et tenterons de percer quelques mystères quant aux rites liés aux masques traditionnels.

     Ignace Tougma, artiste sculpteur au village artisanal

   Artiste sculpteur depuis 1998, Ignace Tougma est un passionné de sculpture. Installé au village artisanal de Ouagadougou depuis 2000, il fabrique dans son atelier des masques, des escaliers Dogons, des statuettes et différents objets décoratifs en bois. Ce qu’il préfère c’est le mélange des couleurs et la sculpture. Pour lui, c’est « un métier manuel qui fait aussi fonctionner la tête ».

sculpture en bronze
    Les traditions des masques du Burkina Faso

    Chaque ethnie présente au Burkina Faso possède ses propres coutumes et masques. Les masques les plus connus sont utilisés pour les grandes fêtes et leur cérémonies peuvent avoir lieu plusieurs fois dans l’année, comme pour célébrer la fin des récoltes ou le début de la saison des pluies. Contribuant à la cohésion sociale de la communauté, ils sont visibles par tous y compris les étrangers.

    D’autres masques sont quant à eux réservés aux rites funéraires ou aux initiations. Leur usage est alors tenu secret par les castes avisées de la société traditionnelle à laquelle ils appartiennent.

    Avant la sortie des masques, les forgerons font d’abord appel au devin pour connaître la période idéale de sortie. Ensuite, cette période est soumise au chef qui fait circuler l’information au reste de la population, par l’intermédiaire de son griot. Enfin, avant et après la sortie des masques, des cérémonies d’ouverture et de fermeture ont lieu durant lesquels des sacrifices sont réalisés.

        Les étapes de fabrication d’un masque décoratif

Sculpture du bois
L’artiste commence la fabrication du masque en sculptant les formes souhaitées dans le bois. Il ponce ensuite le masque au papier de verre et à la lime.

Première teinture avec du noir
Le masque est enduit d’une teinture noire, c’est la première couleur que l’on applique.

Les masques sont sculptés.

Protection du bois
Le sculpteur passe ensuite un produit pour protéger le bois des insectes. Il frotte avec un torchon et de la cendre pour lisser le résultat.

Teinture avec les autres couleurs
Une fois protégé, l’artisan peut ajouter par couches successives les autres couleurs. D’abord le blanc qui est appliqué dans le creux des formes réalisé à l’aide d’un ciseaux à bois, puis les autres couleurs : rouge, bleu, vert ou jaune.

Les masques sont peints en noir.

Ajout de la couleur blanche.

Deuxième protection du bois et cirage
Une deuxième couche de produit protecteur est appliquée. Après avoir lissé le masque à l’aide du torchon et de la cendre, l’artiste sculpteur passe un cirage neutre pour finaliser la création.

Ajout des autres couleurs.

La peinture sèche.

On place l’accroche du masque.

Venez découvrir !

     Entre art et tradition, les masques du Burkina Faso sont liés aux coutumes mystiques présentes dans le pays. Utilisés comme fétiches, ils sont d’une valeur inestimable et renferme bien des secrets. Utilisés comme objets artistiques, ils sont réalisés simplement dans un but commercial. Pour découvrir cet art, rendez vous dans notre showroom aux Grands Voisins. Vous souhaitez en savoir plus sur le savoir faire artisanal africain et bénéficier de nos offres AfrikaTiss ? Inscrivez-vous à notre newsletter en bas de page.

statues en bronze
sculptures en bronze