Slow Fashion Movement, Afrika Tiss vous ouvre ses portes

    La « Fashion Revolution Week », mouvement éthique et social porté par des acteurs de la mode engagée, a été mis en place par le collectif Fashion Revolution suite à l’effondrement en 2013 au Bangladesh d’une usine textile entraînant plus de 1 000 morts et 2 000 blessés. Soutenu par de grands noms de la mode comme Stella McCartney, ce slow fashion movement a pour objectif de sensibiliser consommateurs, professionnels et gouvernements et permettre une prise de conscience générale sur les conséquences sociales, humaines et environnementales de la fast fashion. Ainsi, le collectif Fashion Revolution milite pour une industrie de la mode plus éthique, c’est-à-dire respectueuse à la fois de l’environnement et de l’humain.

    De cette volonté est née le mouvement « Who Made Your Clothes ? » qui a pour mission de mettre la lumière sur les conditions de fabrication dans l’industrie de la mode, la provenance ou encore l’impact global de nos vêtements et accessoires.

    Afrika Tiss, à son échelle, souhaite être actrice de ce slow fashion movement. Comme vous le savez nos valeurs de solidarité, d’échange culturel et d’éco-responsabilité nous permettent depuis maintenant 5 ans de vous offrir des collections de qualité, respectueuses de l’homme et de l’environnement.

    C’est donc avec conviction que nous participons cette année encore au mouvement «Who Made Your clothes? » en collaboration avec nos artisan(e)s. Nous donnont la parole à deux tisserandes et une couturière qui participent activement à la confection de nos collections depuis plusieurs années.

       Bintou KABORE, tisserande et teinturière chez Afrika Tiss

    Bintou est tisserande sur petit et grand métier, elle réalise les tissus qui servent à faire nos sacs, nos coussins et nos autres articles textiles. Elle effectue aussi la teinture des fils et des étoles. Elle travaille avec nous depuis 6 ans.

    Avant de travailler pour Afrika Tiss, Bintou faisait un peu de tissage à la maison mais elle n’avait pas reçu de formation dans ce domaine.

    Elle a choisi de travailler avec nous pour augmenter ses activités en plus de ce qu’elle fait à la maison. Mais aussi pour les formations qu’elle reçoit dans le cadre du travail. Ce qu’elle aime c’est la diversité des activités qu’elle mène.

Une bonne tisserande c’est quoi ?

    D’après Bintou, il faut être patiente et minutieuse. Pour elle c’est important de faire preuve de volonté dans son travail.

Bintou KABORE, tisserande et teinturière chez Afrika Tiss.

« Je veux que mes enfants aillent bien à l’école pour avoir un diplôme et travailler facilement. Ça assure aussi mon avenir quand je serai fatiguée. »

     Natou SANON, 10 ans d’expériences en couture

    Natou est chef d’atelier de couture chez Afrika Tiss, elle transforme nos tissus en coussins, en sacs ou encore en nappes. Elle travaille avec nous depuis 3 ans.

    Elle a suivie une formation de styliste dans un centre avant de travailler avec Afrika Tiss. Si elle a appris à coudre, c’était pour pouvoir faire ses vêtements elle même.

    Elle aime en particulier faire des créations de vêtements ou de sacs. A la maison, elle propose aussi de la couture mixte (homme femme et enfant) pour diversifier ses activités.

Une bonne couturière c’est quoi ?

    Selon elle, il faut avoir une base en français pour comprendre les explications. Pour le reste, il n’y a pas besoin de grand-chose. L’amour du travail est important, il ne faut pas apprendre pour apprendre mais apprendre pour s’améliorer et donner plus que ce que l’on a appris.

sculpture en bronze

Natou SANON, couturière chez Afrika Tiss.

« Je voudrais devenir une grande styliste, avoir ma propre marque et organiser plein de défilés et me consacrer au côté création vestimentaire ou accessoire. »

     Halimata ZAMTAOKO, plus de 25 ans d’expériences en tissage

    Halimata est chef d’atelier de tissage. Elle tisse sur les petits et les grands métier. Elle collabore depuis 6 ans avec nous.

    Après avoir suivie une formation de tissage sur petit métier à domicile, Halimata a commencé cette activité chez elle. Elle n’a pas été à l’école longtemps et le tissage, bien que difficile, a été pour elle un métier accessible et envisageable. C’est aussi une source de revenus intéressante.

    Ce qu’elle préfère dans son métier, c’est être à l’ombre et tisser.

Une bonne tisserande c’est quoi ?

    En tant que chef d’atelier, il faut faire preuve de patience et être en capacité de s’abaisser au niveau de son apprenti pour lui donner les explications et lui permettre de comprendre le métier.

Halimata ZAMTAOKO, tisserande chez Afrika Tiss

« Avec Afrika Tiss, j’ai suivie une formation où les tisserandes apprenaient à coudre et les couturières apprenaient à tisser. Suite à ça, j’ai pu raccommoder moi même mes vêtements une fois rentrée à la maison. A Afrika Tiss, on vit les choses en grand et avec les formations et l’apprentissage, on peut vivre les choses en grand à la maison aussi. »

Rencontrez-les !

    La Fashion Revolution Week est pour nous, l’occasion de vous présenter une partie des personnes avec qui nous travaillons. Dans cet article les femmes sont à l’honneur avec : Bintou KABORE, une tisserande et teinturière ; Natou SANON, une couturière et Halimata ZAMTAOKO, une tisserande. Dans un prochain article, nous vous présenterons quelques artisans et collaborateurs qui travaillent avec nous. Vous souhaitez en savoir plus sur notre association et bénéficier de nos offres AfrikaTiss ? Inscrivez-vous à notre newsletter en bas de page.