LES TRAVAUX D’AMÉNAGEMENT DU CENTRE TEXTILE AFRIKA TISS

Mercredi 16 juillet, rendez-vous à l’agence immobilière : nous récupérons les clés du centre textile. L’excitation est à son comble : découverte du local! Les travaux doivent commencer vite : constitution de l’équipe de choc qui sera dès le lendemain sur le champ de bataille.

Nazaire orchestre tout ce petit monde d’une main de maître : négociation des prix des matières premières, gestion du travail de chacun, tenue du livre des comptes… Et motivation des troupes sont autant de qualité que doivent avoir un bon chef de chantier. Objectif : fin des travaux dans 2 semaines. 

Adama monte les hangars, place les tôles, coule le sable du Dori (désert du nord du Burkina Faso). Le hangar doit être protégé du vent et de la pluie, et doté d’une surface plane pour assurer la stabilité des métiers à tisser qu’ils accueilleront. 

centre textile

Equipe mobilisée pour les travaux d’aménagement du centre textile

Outillage pour les travaux

Arrivée du sable de Dori

Sani peint, repeint, éclabousse les murs du centre textile, les portes, les meubles et autres objets de décoration: le bleu est à l’honneur, en référence à l’indigo. Il apaise les esprits et noie la soif.

Zaki est notre menuisier décorateur, qui, de ses doigts de fée, construit tables, bancs, banquette. Précis et rigoureux, sa créativité et sa rapidité nous laisse sans voix.

Hamidou, le jardinier, plante des bougainvilliers, de la citronnelle, des rosiers, du jasmin pour habiller la cour… Et chasser mouches et moustiques trop envahissants!

centre textile

Bleu outremer du centre

Première table du centre

centre textile

Bougainvilliers dans la cour du centre

Zagouane, notre “chocolaté”, toujours propre et ultra connecté : son réseau illimité nous permet de débloquer toutes les situations inextricables.

Les membres d’Afrika Tiss France (Mariette, Sébastien et Célia) arrivent progressivement, et se joignent à l’effort général pour peindre, nettoyer et faire les finitions.

Alima notre cuisinière nourrit toutes ces bouches à coup de riz en sauce, poisson, porc et autres délices préparés avec amour.

Il y a aussi les voisins, curieux de toute cette activité : marchands ambulants, enfants du quartier et chèvres s’invitent tous les jours dans la cour. Un bon prétexte pour faire une pause, les journées sont longues et chaudes !

Zagouane, toujours connecté

Cette vie est animée de nombreuses surprises et anecdotes. En voici quelques-unes. Michel nous prête main-forte pour refaire les plafonds en contre-plaqué : ces panneaux sont accrochés et vernis, ce qui provoque des éclaboussures sur la peinture fraîchement posée. C’est reparti donc pour une nouvelle couche de peinture !!

Sani refait l’électricité après la peinture, ce qui vaut une nouvelle couche de peinture une fois les fils tirés.
Un plombier vient réparer une fuite dans la salle d’eau en 2 minutes chrono… Pour provoquer le soir-même une fuite plus importante qui réveille toute la maison! Un nouveau plombier vient à la rescousse et nous sauve de la noyade.

Un soir, la pluie. Grondements et rafales de vent annoncent son arrivée…. Ô surprise, nous découvrons toutes les fuites : à l’intérieur du centre et sous les hangars. Cette pluie est une bénédiction qui nous permet d’observer les failles des travaux et rectifier le tir dès le lendemain.

Tout revient dans l’ordre, les travaux touchent à leur fin : place à l’aménagement et à la décoration du centre. Les métiers à tisser arrivent la semaine prochaine.

 

 

Visite nocturne du voisinage